Accueil>Ma ville>Histoire>Industrialisation

Industrialisation

marinoni 2Comme partout en France, le XIXe puis le XXe siècles ont été ceux de l’industrialisation avec notamment des fabriques de boutons, de sabots, de chaussettes, de lunettes, de corsets, de cidre, une papeterie…

En 1792 a été créée l’usine, qui, rachetée par les frères Mertian, est devenue l’usine des Forges puis successivement Usinor, Sollar et aujourd'hui ArcelorMittal, une usine sidérurgique.

A l'époque, de nombreuses industries se sont implantées à Montataire : la Cima-Wallut qui produisait des machines agricoles, Brissonneau et Lotz devenues par la suite Chausson, le plus grand employeur de la région dans les années 1970 avec 4800 ouvriers et une production annuelle de 140 000 voitures.  L’usine Still-Saxby a quant à elle abrité la confection de chariots élévateurs, et les établissements Voirin,  spécialisés dans la fabrication de rotatives, sont devenus Harris-Marinoni puis Heidelberg et enfin Goss.

Le développement de ces entreprises et le besoin de main d'œuvre constant ont entraîné un accroissement de la population important, d’où la construction de nouveaux quartiers dans la ville : les Cité Mertian et Louis Blanc vers 1880, puis les cités Jules Uhry, Jules Guesde, Jean Biondi et enfin le quartier des Martinets dans les années 1960. 

association "Mons ad Theram"

Vous désirez consulter d'anciennes vues de Montataire, connaître son patrimoine industriel, architectural, historique, visitez le site de l'association Mons ad Theram ?

Rejoignez ou contactez l'association : 03 44 64 44 44 - cgalvin@mairie-montataire.fr

archives
Archives communales de Montataire